Le tatouage au henné : d’où vient cette tradition ?

Le tatouage au henné ou mehndi consiste à appliquer du henné sur la peau en l’apparence d’un dessin un peu complexe. Ce type de tatouage est provisoire, et vous pouvez généralement le retrouver en Asie et dans les pays arabo-musulmans. D’une manière générale, le tatouage au henné est procédé sur les pieds et mains, tout en étant anciennement affecté aux femmes musulmanes.

L’origine du tatouage au henné

Les initiales traces d’usage du henné remontent à 9 000 ans, dans la ville de Catal Huyuk, où il était employé dans un domaine religieux lié à la doctrine d’une divinité de la fertilité. Il y a aussi des témoignages datant des époques à laquelle les égyptiens teintés les ongles et cheveux des momies avec du henné. La légende de Baal et Anath, écrit vers 2100 avant J-C, rapporte également l’application féminine du henné sur les mains. La véritable tradition du mehndi émerge au 12 ème siècle avec la venue de Moghols musulmans. Dans les temps anciens, le tatouage au henné était pratiqué lors d’un mariage ou rites religieux, mais actuellement, son usage s’étend au quotidien, surtout à cause de son esthétique.

Les styles de dessins au henné

Anciennement, chaque motif était attaché à une signification qu’ils proviennent des pays arabes ou d’Inde. Ces motifs étaient séducteurs en raison de leur esthétique tout en ayant une fonction de protection face au mauvais œil. Aujourd’hui, ce type de tatouage est employé à des fins esthétiques. En outre, les tatouages au henné nord-africains et indiens ne s’apparentent pas. Au Maghreb, par exemple, les dessins traditionnels ont des apparences géométriques comme la forme de lignes simples, losanges, triangles, carrés, cercles ou points, mais en ce moment, les tatouages maghrébins comprennent des motifs floraux. Les dessins indiens se constituent de formes géométriques et des dessins figuratifs tout en formant une véritable dentelle sur la peau. Vous pouvez y retrouver la fleur de mangue, la syllabe hindoue ou le paon.

L’élaboration et application du henné

En réalité, la pâte de henné résulte du broyage de feuilles séchées de henné, mélangées avec l’eau, du café ou du thé. Certaines personnes y additionnent du sucre, du citron, et même des huiles essentielles, afin d’avoir une coloration plus foncée. Après un temps de repos, la préparation est insérée dans une seringue ou une poche de forme conique pour obtenir des traits fins, aidant à la formation du dessin. Si vous voulez obtenir un coloris soutenu et de longues tenues, de longues heures de pause sont nécessaires.

L’usage du tatouage au henné remonte donc à plusieurs années. L’application de ce genre de tatouage sur votre peau peut durer pendant 1 semaine, selon la transpiration et votre type de derme.

Le taxi brousse du Sénégal : un mode de transport original
Quelle est la plat traditionnel sénégalais ?